L’histoire

La naissance

Le Racketlon est un sport qui nous vient du froid. Ce sont en effet les pays du nord de l’Europe qui sont à l’origine des premières rencontres. Les Finlandais créent un format de jeu sous le nom de « Mailapelit » (Jeux de raquette) et organisent une première compétition en 1986 à Helsinki. Leurs voisins Suédois, sous l’impulsion de Peter Landberg, les imitent avec une formule similaire en 1989. Le succès est immédiat avec 200 joueurs dès la seconde édition l’année suivante. Le « Racketlon » prend son envol et les premières règles officielles sont codifiées. Ainsi le comptage des points avec 4 manches de 21 points dans les quatre sports est adopté dès 1994.

L’internationalisation

Les tournois multi-sports - le golf a par exemple fait partie de certaines formules - et plus précisément les tournois multi-raquettes se développent en Europe. « Schlägerturniere » en Allemagne, « Quintathlon » en Angleterre en sont des exemples. Les Belges créent le « King of rackets » à Audenarde en 1991. En France, des initiatives locales proposent des tournois 2,3 ou 4 raquettes. Le 1er open International est organisé à Göteborg (Suède) en 2001. Cet officieux championnat du monde réunit des athlètes de 6 pays européens (Finlande, Suède, Allemagne, Bulgarie, Écosse et France par l’intermédiaire de Raphaël Sachetat). La Fédération Internationale de Racketlon (IRF devenue FIR) est fondée en septembre 2002. La FIR compte aujourd’hui 35 pays membres.

Le palmarès

Les Suédois ont longtemps dominé le Racketlon. Ils remportent les 7 premières éditions des Championnats du monde par équipe entre 2002 et 2008. L’Autriche se classe au deuxième rang avec 4 titres remportés. La France réalise sa meilleure performance avec une 5ème place en 2019. Cette dernière édition a vu l’Angleterre s’imposer pour la première fois devant l’Allemagne et le Danemark. Voir le palmarès des pays.

En individuel, deux athlètes ont marqué de leur empreinte les dernières années. L’Autrichienne Christine Seehofer compte 4 titres de Championne du Monde (ou d’Europe) avec son profil très polyvalent dans les 4 sports. Du côté des hommes, c’est le Danois Jesper Ratzer, avec son badminton et squash redoutables, qui truste les premières places avec 7 titres consécutifs.

Le développement en France

En France, une première Fédération Française de Racketlon se créée en 2005 par Florence Martin-Bouet et Laurent Pépin. Quelques joueurs français participent aux épreuves du circuit international avec réussite pour certains. Florence Martin-Bouet et Nicolas Sené réalisent de grosses performances sur leurs premières compétitions. Cette Fédération est dissoute en 2015 car l’appellation « Fédération » dépend du Ministère des Sports.

En juin 2014, le premier tournoi de Racketlon sur le sol français voit le jour à Talence (33) sous l’impulsion de deux anciens membres du top 20 français de badminton : Jérémie Puyo et Jean-Brice Montagnon. Dans la continuité de cette réussite, la nouvelle association Racketlon France (RF) est créée lors du 1er tournoi de Poitiers en juillet 2015. Le bureau se compose alors de Jean-Brice Montagnon (président), Mandrin Mouchet (trésorier), Matthieu Hervé (secrétaire) et de Fabien Clipet (vice-président). Cédric Junillon est nommé président d’honneur.

Les villes hôtes se multiplient pour organiser des tournois dans l’hexagone dans un fort esprit de convivialité. À la suite de ces tournois, 4 clubs sont créés pour développer plus localement le Racketlon : Montreuil en juin 2016, Lyon-Bron en février 2019, Bourg-lès-Valence en octobre 2019 et La Roche-sur-Yon en juin 2020.